À go, tourisme!

| Blogue

Brie chaud et miel, bleu et coupe de rouge, Victor et Berthold. Si ces mots vous donnent l’eau à la bouche, cet article est pour vous.

La fromagerie Du Champ à la Meule est une entreprise familiale lanaudoise établie à Notre-Dame-de-Lourdes (10 minutes de Joliette et environ 1 heure de Montréal) depuis plus de 20 ans. J’y ai fait une visite dernièrement pour m’entretenir avec Martin Jr Guilbault, copropriétaire, et ainsi en apprendre plus sur cet établissement de renom.

J’ai d’abord été intriguée par le nom. Martin Jr m’explique qu’au départ le lait utilisé pour la fabrication du fromage provenait de la ferme familiale et qu’il était ensuite transformé directement dans leur usine. D’où le nom du Champ à la Meule. Aujourd’hui, ayant agrandi deux fois depuis l’ouverture, la production est beaucoup trop prenante pour conserver des vaches sur la ferme. Le lait provient donc de producteurs de la région situés très près de la fromagerie. Le nom prend ainsi encore tout son sens.

 

J’ai ensuite voulu en savoir plus sur l’histoire de la fromagerie. La première meule de Victor et Berthold se vend à Notre-Dame-de-Lourdes en 1995. Vingt-deux ans plus tard, les produits se retrouvent des Îles-de-la-Madeleine jusqu’en Ontario en passant par le nord des États-Unis. À Joliette, les fromages sont partout. ‘’Si tu ne nous trouves pas ici, c’est que tu ne nous as pas cherché’’ dit Martin Junior à la blague. Par le fait même, elle passe d’entreprise familiale à entreprise qui emploie 9 personnes. Aller se chercher un morceau d’Amateur directement à la fromagerie est une expérience en soi mais si vous manquez de temps, sachez que les IGA et les Métro du Québec ont la gamme complète des produits.

Juste avant la dégustation, Martin Jr m’a révélé quelques-uns de ses trucs d’expert. Pour lui, un fromage n’est jamais trop vieux ni trop dur. Dans le premier cas, on enlève les tâches à l’aide d’un couteau et on savoure ensuite. Dans le deuxième, on laisse libre cours à notre imagination. Un fromage devenu sec peut être ajouté à un sauté de légumes, une sauce, une fondue ou encore une pizza improvisée. On peut aussi en faire un gratin, une galette, une omelette! Les possibilités sont infinies. Après avoir tout noté, j’ai pu goûter au Laracam, au Les Métayères, au Fêtard et à L’amateur, mon coup de cœur incontesté.

Avec leurs produits fins, leur service courtois et leur passion, la fromagerie du Champ à la Meule a su devenir un arrêt obligatoire dans région. En boutique, en plus de retrouver les neuf délicieux fromages, vous pourrez aussi mettre la main sur d’autres produits de la région comme ceux de Simon Turcotte Confiturier pour des accords gelée et fromage audacieux. Si vous n’y êtes jamais allé, vous savez quoi faire cette fin de semaine! Pour les autres, à quand votre prochaine visite ?