Sentier de la poésie (Sentier littéraire) à Sainte-Mélanie

537, rang du Pied de la Montagne
Sainte-Mélanie  QC J0K 3A0

C’est sur l’ancien chemin menant au moulin de la seigneurie d’Ailleboust que s’est établi le Sentier littéraire Louise-Amélie, célébrant ainsi la découverte de cette grande dame des arts et lettres que fut Louise-Émilie Panet, pionnière en tout, et dont l’œuvre restée en manuscrit n’est publiée qu’en 2000 à Ottawa.

Cette œuvre naît dans le vide culturel de l’après cession de la Nouvelle-France, au moment où la vie culturelle est limitée à une petite bourgeoisie instruite. C’est pourtant dans ce contexte que Louise-Amélie Panet rédigera son poème de 1,101 vers dont le Sentier littéraire présente des extraits dans la langue évolutive du XVIIIe siècle. Ces écrits sont novateurs : ils donnent à voir et à sentir la vie autour du manoir, une célébration des saisons certes, mais encore plus des habitants, des femmes, rompus aux durs labeurs, forgeant le pays. Un portrait culturel de cette région s’esquisse déjà dans sa spécificité folklorique, les danses avec violoneux, le conteur, la chanson traditionnelle. L’oralité a gardé ce peuple vivant, ce poème l’illustre à merveille.

La poésie n’a pas cessé de s’inscrire dans la vie culturelle de Sainte-Mélanie : à travers l’œuvre singulière de Jean-Paul Daoust apparaît le présent, la continuité en ce lieu, où bat un cœur littéraire de tout un peuple.

Ce projet, conçu par Monsieur Gaëtan Dostie, a été rendu possible grâce à un partenariat avec un grand amoureux de la nature et du patrimoine, Monsieur Bernard Pilon, le propriétaire du domaine des Jardins de la montagne. Grand merci ! Merci aussi au comité Culture en Action Sainte-Mélanie pour son soutien.